06 65 08 34 06 / +41(0)76 535 27 04

Beaucoup de gens viennent me voir en consultation et me disent qu’ils n’osent pas faire ce qu’ils aiment faire, par peur de manquer d’argent, qu’ils n’osent pas demander une promotion de poste ou de salaire à leur patron, par peur de refus, qu’ils n’osent pas être eux même réellement, de peur de décevoir les autres, qu’ils n’osent pas exprimer ce qu’ils ressentent, car ils ne se donnent pas le droit de paraître faible, de peur d’être rejeté. Alors comment affronter ses peurs ?

Si l’une de ces peurs vous concernent, alors cet article est fait pour vous.

1°) Apprendre à discerner son type de peur

La peur, au sens le plus primitif du terme est suscitée par la biochimie de notre cerveau, ce qui envoie un signal d’alerte à notre corps d’un danger imminent.

Son message est donc utile, son rôle est de nous protéger pour maintenir notre sécurité physique et psychique en cas de réel danger.

Cependant s’il n’y a pas de réel danger, la peur est comme une illusion qui vient créer une distorsion de notre réalité et c’est de cette peur imaginaire dont on va parler.

Type de peur imaginaire :

  1. Peur de décevoir, et de ne pas être « assez performant » par rapport aux attentes des autres.
  2. Peur de ne pas être aimé, d’être rejeté
  3. Peur de manquer d’argent ou de ressource
  4. Peur de rater un objectif
  5. Peur de libérer son vrai potentiel
  6. Peur de la mort
  7. Peur de la souffrance, la maladie

Toutes ces peurs sont à l’origine de bien d’autres peurs qui prennent différentes formes, ce sont les peurs « racines » des autres peurs.

2°) Remplacer la peur par la confiance

Comme « je deviens ce que je regarde », si vous vous concentrez sur ce qui vous fait peur vous ressentirez de plus en plus de peur. A l’inverse si vous vous concentrez sur des choses qui vous donnent confiance, vous aurez de plus en plus la maîtrise de vos émotions qu’elle quel soit car vous nourrirez vos pensées de confiance.

Quelques exemples :

  • Peur de l’échec : vous pouvez penser à vos anciennes réussites.
  • Peur de n’être pas à la hauteur : vous pouvez penser à toutes vos belles qualités et toutes vos capacités.
  • Peur d’être rejeté ou pas aimé : vous pouvez penser à toutes les qualités qui vous rendent aimables.
  • Peur de réussir : vous pouvez penser à tout ce que votre réussite pourra vous apporter, toute la liberté d’être qui vous voulez être, de faire ce que vous voulez faire, d’avoir ce que vous voulez.
  • Peur de manquer d’argent ou de ressource : vous pouvez penser à toute la nourriture que vous avez eue dans toute votre vie, tous les vêtements que vous avez eus, tous les soins médicaux et autres que vous eut, tout l’amour que vous avez reçu. Vous êtes déjà riche de ce que vous avez reçu.

3°) Exprimer ses émotions, pour reprendre le dessus sur sa peur

  • Vous pouvez écrire sur une feuille de quoi avez-vous vraiment peur, soyez honnête avec vous-même.

Défoulez-vous, écrivez tout ce qui vient, tout ce que vous avez besoin de sortir de vous. Lorsque vous avez terminé, déchirez la feuille en petits morceaux de papiers et jetez-les à la poubelle. Inconsciemment cette action sera la symbolique que vous êtes capable de réduire votre peur illusoire, en miette et de vous en détacher.

La peur devient un problème quand nous nous identifions à elle. Vous n’êtes pas votre peur, elle passe par votre mental à travers des pensées mais vous pouvez stopper ces pensées et les réduire à néant si vous le décidez dès à présent.

  • Sur une nouvelle feuille de papier, je vous invite à écrire ce que vous voulez vivre à la place de la peur, si la peur n’existait plus du tout dans votre vie, que feriez-vous ?

Ecrivez en détail vos souhaits de vie, cela vous en donnera déjà la saveur.

4°) L’exercice du clown

Je vous propose de prendre un temps pour vous, seul, en fermant les yeux.

A présent, je vous laisse imaginer la fameuse scène avec les personnes qui provoquent ce sentiment de peur en vous. Une fois que vous voyez leurs visages mettez leur un nez rouge de clown avec un grand sourire jusqu’aux oreilles et des sourcils en arrondi comme un arc de cercle. Ajoutez une musique de cirque à la scène ou même une musique de manège, dynamique et drôle.

Quel effet cela a-t-il sur vous ? Est –ce que cela vous semble burlesque et drôle et cela vous fait peut-être même sourire ?

5°) Court-circuiter la peur par le rire !

Pour court-circuiter la peur vous pouvez rire, car le cerveau ne peut pas avoir peur et rire en même temps. En riant vous effacez la peur.

Lorsqu’un sentiment de peur surgit, je vous invite dans un premier temps à regarder des vidéos qui vous font rire.

Dans un deuxième temps, à vous focaliser sur ce que voulez vivre à la place de la peur, en l’écrivant ou en le pensant.

Vous avez le pouvoir en vous de reprendre le contrôle de vos émotions. Donc ne laissez pas vos peurs prendre le dessus mais affronter les pour les surmonter et vous créer une vie à votre image.

Enoracoach.

Vous pouvez me retrouver sur ma chaine YouTube avec le lien ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=e-oJRLs8ULA&t=93s

Retrouvez-moi sur ma page Facebook :

https://www.facebook.com/enora.mengus

Excellente explication de la Loi d’attraction par Will Smith :

https://www.youtube.com/watch?v=1FbsxUhiJTM

Petite histoire de Sagesse Amérindienne sur le Loup de l’Amour et le Loup de la peur :

http://radioeveil.com/les-deux-loups-histoire-a-mediter-et-partager/

« Tes peurs et tes hésitations ne font que retarder le progrès. »

« Le privilège d’une vie est d’être qui vous êtes. » Joseph Campbell